Le covid long (par Tatiana VentĂŽse)


📣COVID LONG : DES CHERCHEURS ONT TROUVÉ LA CAUSE (ET LE TRAITEMENT)đŸ”„
C’est pas une blague.
La meilleure nouvelle que j’ai lue ce mois-ci.
Du coup je profite de la rechute qui m’affecte en ce moment pour vous partager ça.
👇FIL A DEROULER 👇
#apresj20 #covidlong #longcovid

Attention Je ne suis PAS mĂ©decin ni scientifique, mais en tant que patiente covid long depuis mars 2020 qui aimerait retrouver une vie normale je suis de trĂšs prĂšs ce qui se fait en termes de recherches sur le covid long (quand mon Ă©tat m’en laisse la possibilitĂ©). 2/n

Et lĂ , il semble vraiment s’agir d’une dĂ©couverte MAJEURE, en ce qui concerne :
– les CAUSES du covid long (qui touche 10 Ă  30% des cas de covid indĂ©pendamment de la gravitĂ© des symptĂŽmes)
– les TRAITEMENTS (si si jvous jure 😍) 3/n

Cette avancĂ©e vient du labo de recherche/traitement du Dr B. Patterson, qui coordonne 1 Ă©tude sur le covid long depuis quasi 1an (IncelldX si vous avez entendu parler – de nb covid longs amĂ©ricains avec qui j’interagis sur les groupes de CL y participent). Liens en fin de fil 4/n

Le Dr Patterson parle de ses rĂ©sultats de recherche dans un entretien sur la chaĂźne du Dr Mobeen Syed (dit Dr Been sur Youtube). Le papier de l’équipe de Patterson a Ă©tĂ© publiĂ© dans le journal Frontiers in Immunology. 5/n

Bref, s’agit de gens sĂ©rieux, de mĂ©decins/chercheurs reconnus comme des rĂ©fĂ©rences et pas de Joe le clodo 6/n

(Et oui, vu l’ambiance en ce moment, je me sens le besoin de prĂ©ciser que je suis attachĂ©e Ă  la recherche mĂ©dicale et au respect des rĂšgles de base de la mĂ©thode scientifique, et que je fais confiance aux gens sĂ©rieux. Bref). 7/n

GROS RESUME : l’équipe du Dr Patterson a dĂ©couvert que les covid longs portent toujours dans leurs cellules des morceaux de la protĂ©ine spike du SARS-Cov-2, ce qui cause des inflammations – littĂ©ralement – des pieds Ă  la tĂȘte … 8/n

…vu que les cellules en question se baladent dans les vaisseaux sanguins et traversent la barriĂšre hĂ©mato-encĂ©phalique.
La bonne nouvelle, c'est que maintenant que les chercheurs savent ça, ils ont aussi trouvé un traitement.
9/n

Jvais vous transcrire un rĂ©sumĂ© de ce que rĂ©vĂšle le Dr Patterson, sur les causes+ traitements qui fonctionnent. PAS dans un but diagnostic ni d’automĂ©dication (pas possible vu le type de traitement), mais pour qu’en France le corps mĂ©dical se remue le popotin sur le sujet
10/n

Parce que, soyons francs, Ă  part quelques mĂ©decins gĂ©niaux qui savent admettre quand ils ne savent pas sans que cela ne les empĂȘche d’aider leurs patients, restent trop de tĂ©moignages de long covid livrĂ©s Ă  eux-mĂȘmes voire confrontĂ©s Ă  des violences mĂ©dicales pas possibles.
11/n

De plus, de par le nombre faramineux de covid longs (10 Ă  30% des covidĂ©s, souvent des jeunes en bonne santĂ© auparavant) il est fort Ă  parier que si traitement il y a, ça va ĂȘtre fichtrement utile, du coup je veux contribuer Ă  propager la bonne nouvelle,
12/n

parce que je sais combien c’est dur d’ĂȘtre malade, de faire rechute sur rechute, avec inflammation des cartilages/voies respiratoires/intestins/vaisseaux sanguins/muscles,
13/n

je sais ce que c'est de se voir se dĂ©composer, perdre ses cheveux et d’avoir des douleurs terribles et des symptĂŽmes effrayants depuis un an sans que personne ne puisse nous expliquer ce qu’on a ni si on va guĂ©rir. Du coup, quand y’a des nouvelles pareilles je partage.
14/n

Mais comme je ne parie pas sur la philanthropie de nos dirigeants et de leur volontĂ© d’aider les gens parce que c’est la chose juste Ă  faire, je me contenterai de souligner que 10 Ă  30% de covidĂ©s des premiĂšres vagues, ça fait 1 Ă  3 millions de covid longs en France (!)
15/n

1 Ă  3 millions en incapacitĂ© partielle/totale de travail. Et que donc, les autoritĂ©s ont tout intĂ©rĂȘt Ă  s’en occuper, sinon ça va faire du trou de la sĂ©cu et des absences maladie longue durĂ©e. S’ils se fichent de notre santĂ©, parlons pognon, ça fera ptet bouger les choses
16/n

PrĂ©cision : je suis public averti, MAIS je reste profane (cĂ d que j’ai pas de doctorat en mĂ©decine ni en biologie molĂ©culaire), donc si vous ĂȘtes experts en biologie, mĂ©decine…
17/n

ou (mieux) spĂ©cialiste des troubles de l’immunitĂ© n’hĂ©sitez pas Ă  relever des points sur lesquels j’aurais pu mal interprĂ©ter les propos du Dr Patterson (et Ă  expliquer mieux que moi ce qu’il dit, encore une fois, lien vers la vidĂ©o + l’étude en bas de ce fil)
18/n

Le Dr Patterson, avec son Ă©quipe de recherche, semble donc avoir identifiĂ© la cause du covid long, et plus particuliĂšrement la cause de l’inflammation rĂ©currente (notamment vasculaire) qu’il a observĂ©e chez tous les covid longs.
19/n

Pour rappel l’inflammation vasculaire c’était aussi l’hypothĂšse du Dr. V (bien connue des covid longs en France ❀), observĂ©e sur la grande majoritĂ© des biopsies chez les CL.
20/n

Mais jusqu’ici on ne savait pas par quel mĂ©canisme prĂ©cis les vaisseaux sanguins s’enflammaient et provoquaient des symptĂŽmes persistants (embolies, micro-embolies, caillots et autres thromboses avec marqueurs inflammatoires elevĂ©s), des MOIS aprĂšs l’infection.
21/n

Le Dr Patterson a trouvé la réponse.
Méthodo (expliquée par le Dr Patterson dans la vidéo & la publication en fin de fil) : d'abord analyse des marqueurs biologiques communs à tous les covid longs pour les comparer à ceux de personnes saines et de ceux en infection active.
22/n

Les marqueurs CL = pas les mĂȘmes que pour les covid aigus. Le covid long a donc une « signature immunologique » (sic), ce qui leur a permis de dĂ©velopper un « rĂ©pertoire » du covid long, pour quantifier objectivement qui est CL et pouvoir les suivre thĂ©rapeutiquement.
23/n

CAUSE DU COVID LONG : Le long covid est causé par une inflammation vasculaire (des vaisseaux sanguins). Comme il y a des vaisseaux sanguins partout dans le corps, ça explique les symptÎmes variés, et localisés à des endroits différents selon les personnes.
24/n

Ils ont dĂ©couvert que les monocytes non classiques (MNC) des CL transportent encore des protĂ©ines du covid >15 mois aprĂšs infection. Ces MNC s’attachent aux parois endothĂ©liales (des vaisseaux) via la fractalkyne et ses rĂ©cepteurs et causent
 une inflammation gĂ©nĂ©rale đŸ”„
25/n

TOUS les covid longs portent dans ces MNC la protĂ©ine S1 et une sĂ©quence d’acides aminĂ©s spĂ©cifique. La protĂ©ine S1, c’est en fait un bout de la fameuse protĂ©ine Spike du virus (mais pas d’ARN), la fameuse qui permet au virus d’infecter les cellules.
26/n

L’équipe de recherche a confirmĂ© cette observation par plusieurs techniques diffĂ©rentes pour que ce soit pas des dĂ©couvertes foireuses ou des coĂŻncidences.
27/n

Les covid longs ont donc toujours des morceaux de covid qui se baladent dans leurs vaisseaux sanguins pour aller enflammer tour à tour le cerveau, les intestins, les muscles
 Comme pour ce chat :
28/n

Whack AMole Cute GIF

Ces MNC, qui transportent la protĂ©ine S1 du virus, sont mobilisĂ©s par (tenez-vous bien) l’activitĂ© et l’effort. D’oĂč les malaises et les crash, et les rechutes (les rechutes post-effort, quand tu t’écroules aprĂšs avoir fait la vaisselle, on connaĂźt bien ça).
29/n

Ces cellules traversent la paroi hémato-encéphalique (la barriÚre entre le cerveau et le sang) et causent donc AUSSI des inflammations cérébrales (coucou tous les copains avec des encéphalites et autres symptÎmes cérébraux, nous ne sommes officiellement PAS des barjots).
30/n

Cette rĂ©action des monocytes non-classiques transportant la protĂ©ine S1 fait que nos vaisseaux sanguins se dilatent – d’oĂč les « brain fog », sensations de pression dans la tĂȘte, vaisseaux sanguins dilatĂ©s …
31/n

… Les copains covid long connaissent bien ces moments oĂč on a les veines hyper gonflĂ©es, ou des marbrures au niveau des mains, ou des Ă©ruptions cutanĂ©es chelou, sans savoir pourquoi. Bah maintenant on sait.
32/n

D’aprĂšs le Dr Patterson, maintenant qu’ils ont compris ce mĂ©canisme, il reste peu de mystĂšres du covid long Ă  Ă©lucider puisque ça explique Ă  peu prĂšs 
tout. De maniĂšre cohĂ©rente et rigoureuse, s’entend. Le puzzle prend forme.
33/n

Et si vous ĂȘtes comme moi covid long, lĂ , Ă  ce stade vous avez envie de pleurer de joie parce que c’est quand mĂȘme GENIAL et que ça veut dire qu’ils ont compris pourquoi on Ă©tait toujours malades aprĂšs plus d’un an. De lĂ  au traitement, il n’y a qu’un pas

34/n


 un pas qu’ils ont franchi ! TRAITEMENT IS COMING ! Pour expliquer le processus qui les a menĂ©s au traitement, comment ça marche ?
35/n

Les MNC ont un rĂŽle de 'patrouille' des vaisseaux sanguins. Ils sont prĂ©sentateurs d’antigĂšnes (cĂ d qu’ils prĂ©sentent des parties d’élĂ©ments intrus – comme les virus – aux lymphocytes T « tueurs ») et phagocytaires (cf les cellules « poubelle » d’Il Ă©tait une fois la vie !).
36/n

Et c’est prĂ©cisĂ©ment parce qu’ils font leur travail de patrouille et d’élimination que les Covid longs se retrouvent avec des inflammations vasculaires.
37/n

Ces cellules ne font que leur travail, mais du coup c’est prĂ©cisĂ©ment ça qui cause les symptĂŽmes de longue durĂ©e chez les covid longs, vu que ces MNC amĂšnent avec eux un bout de la protĂ©ine spike du sars-cov-2.
38/n

Ces MNC se lient aux parois endothéliales grùce à la fractalkyne (CX3CL1) et ses récepteurs, et au cours de ce processus déclenchent une réponse des lymphocytes TH1.
39/n

Cette rĂ©ponse des TH1 est classique des rĂ©ponses immunitaires antivirales, et se traduit par l’augmentation de la production d’interfĂ©rons Gamma et d’InterLeukine 2.
40/n

Et devinez ce que le Pr Patterson et son équipe ont trouvé dans leur répertoire des indicateurs communs de covid long ? Bingo : Interferons Gamma et IL2.
41/n

Ces MNC sont mobilisĂ©s lors d’un effort ou d’un exercice physique, et Ă  ce moment-lĂ  ils se mettent Ă  produire/exprimer une protĂ©ine, le CCR5 – pour RĂ©cepteur Ă  C-C chimiokine de type 5.
42/n

Le CCR5 est une protĂ©ine situĂ©e Ă  la surface des globules blancs, impliquĂ©e dans la rĂ©ponse immunitaire. Fait intĂ©ressant, c’est ce rĂ©cepteur qu’utilise le VIH pour entrer dans les cellules.
43/n

On notera que le boulot du Dr Patterson avant de devenir un peu la rĂ©fĂ©rence du covid long Ă©tait d’étudier les rĂ©servoirs de VIH dans les cellules humaines. Comme quoi.
44/n

À partir du moment oĂč ils ont compris ça, thĂ©rapeutiquement parlant restait juste Ă  trouver un mĂ©doc empĂȘchant la fixation sur le CCR5. Bonne nouvelle, ça existe dĂ©jĂ  !
45/n

C’est d'ailleurs utilisĂ© en traitement contre le VIH justement : les antagonistes de la CCR5 (c’est bien un nom de mĂ©doc et pas d'un obscur groupuscule de la IVeme Internationale, hein)
46/n

Ces antagonistes de la CCR5 (maravinoc aux Etats-Unis) empĂȘchent les monocytes non classiques de foutre le bordel partout dans le corps en dĂ©clenchant une rĂ©ponse immunitaire Ă  la prĂ©sence de la protĂ©ine spike qu’ils portent (et transportent). Et bonne nouvelle : ça marche.
47/n

Autre traitement, qui permet d’empĂȘcher la fractalkine (CX3CL1) de se fixer sur ses rĂ©cepteurs (CX3CR1). MĂȘme mĂ©canisme que pour CCL5-CCR5, mais avec la Fractalkine : les statines, une classe de mĂ©dicaments dĂ©jĂ  commercialisĂ©e aussi, utilisĂ©e pour traiter le cholestĂ©rol.
48/n

Le Dr Patterson mentionne un autre traitement – dont il ne faut pas prononcer le nom sur les rĂ©seaux sociaux pour une raison qui m’échappe, qui commence par "iv". Patterson le juge utile en combinaison avec les autres traitements, mais d’un intĂ©rĂȘt limitĂ© si utilisĂ© seul.
49/n

Les effets immunomodulateurs de l’ivm complĂštent l’action des antagonistes de la CCR5, ça aide Ă  traiter les symptĂŽmes MAIS PAS la cause (expliquĂ©e ci-dessus). Et pour le Dr Bruce Patterson, maintenant qu’on a la cause et qu’on sait comment ça se traite, autant traiter ça 🙂
50/n

EN RÉSUMÉ : le covid long serait une maladie vasculaire inflammatoire, due Ă  la prĂ©sence persistante de la protĂ©ine S1 (le morceau pointu de la protĂ©ine Spike) du Sars-Cov-2 dans certains monocytes impliquĂ©s dans la rĂ©ponse immunitaire.
51/n

EN RESUMÉ (TRAITEMENT)
Les médicaments utilisés pour le traiter sont :
– Les antagonistes de la CCR5
– Les statines.
52/n

VoilĂ . À nouveau, si vous ĂȘtes immunologue (on sait jamais !) et que vous estimez que j’ai mal compris / mal expliquĂ© ce qu’explique le Dr Patterson (parce que je ne suis pas professionnelle de santĂ© et que je suis pas Ă  l’abri d’avoir pas pigĂ© un truc) merci de corriger.
53/n

Vous pouvez bien sĂ»r aller voir la vidĂ©o (elle dure presque 1h30, et c’est vraiment hyper intĂ©ressant, mais l’essentiel de ce qu’ils ont dĂ©couvert tient dans les 20 premiĂšres minutes).
54/n

Je tiens Ă  prĂ©ciser que je connais (via les groupes de covid long) des gens qui ont participĂ© /participent Ă  IncellDx, l’étude du Dr Patterson, dont je lis les tĂ©moignages depuis des mois et les rĂ©sultats sont HYPER encourageants, les gens revivent.
55/n

Mais Ă©videmment, ce qu’ils Ă©crivent de leur expĂ©rience perso au sujet de leur traitement (ils ne partagent pas les doses que l’équipe de Patterson leur a donnĂ©es, normal) ne vaut pas le rĂ©sultat carrĂ© de l’expĂ©rience scientifique rigoureuse.
56/n

C'est pourquoi je vous mets en-dessous :
1. La vidĂ©o d’entretien du Dr Patterson chez Dr Been (anglais)
2. L’étude publiĂ©e IncellDx dans Frontiers in Immunology (normalement il y a un autre article en pre print que je n’ai pas lu)
3. Le site du Dr Patterson pour les CL
57/n

Je prĂ©cise que je n’ai aucun intĂ©rĂȘt financier, ni d’influence, ni aucun contact avec le Dr Patterson ou son Ă©quipe, c’est simplement que je suis de prĂšs les recherches sur le covid long, puisque malade – comme 1 Ă  3 millions de Français – je cherche Ă  comprendre.
58/n

L’annĂ©e qui vient de s’écouler nous aura montrĂ© qu’on Ă©tait jamais si bien servis que par soi-mĂȘme et qu’il fallait souvent se battre pour qu’on prenne notre maladie au sĂ©rieux et qu’on nous prenne en charge.
59/n

La France est extrĂȘmement en retard au niveau de la reconnaissance aussi bien que de la prise en charge des covid longs, et je vais mĂȘme pas parler de la recherche. Donc je poste ceci dans l’espoir que ça permette de contribuer Ă  pousser au train les autoritĂ©s compĂ©tentes.
60/n

S’ils ne le font pas pour les gens, qu’ils le fassent pour le pognon qu’ils vont faire Ă©conomiser Ă  la sĂ©cu en remettant ces 1 Ă  3 millions de Français long covid sur pied.
61/n

Et non, je me fais aucune illusion sur leurs motivations : en bonne citoyenne attachĂ©e Ă  la dĂ©marche scientifique, l’expĂ©rience m’a montrĂ© qu’on ne pouvait pas attendre aprĂšs quiconque et qu’il fallait se prendre en mains.
62/n

En l’occurrence, il va falloir continuer Ă  se battre pour ĂȘtre soignĂ©s, donc quitte Ă  remuer ciel et terre, autant que ce soit pour un traitement dont on a d’excellentes raisons de penser qu’il vaut la peine.
63/n

Je suis prĂȘte Ă  tout pour guĂ©rir de cette maladie et pour retrouver ma vie. Si ça implique d’ĂȘtre cobaye de ce traitement, je suis volontaire. Demain si vous voulez, si quelqu’un lance une Ă©tude, je me rends au CHU le plus proche de chez moi.
64/n

Je veux juste que les mĂ©decins, infectiologues, immunologues et autoritĂ©s de santĂ© soient au moins au courant que ce truc existe. Que des chercheurs ont trouvĂ© la cause. C’est juste Ă©norme, une avancĂ©e scientifique majeure, vu le nombre de personnes que cela concerne.
65/n

Au fond, c’est aussi comme ça que je conçois mon mĂ©tier : qu’un truc qui puisse ĂȘtre utile Ă  des millions de gens soit connu aussi largement que faire se peut, parce que c’est en le partageant qu’on le rend possible.
66/n

Si vous le pouvez/voulez, si vous trouvez que c’est important je vous invite Ă  le partager, en tagguant vos connaissances, contacts, membres de vos rĂ©seaux qui sont dans le milieu mĂ©dical, de la recherche scientifique, et peuvent pousser au train pr que les choses avancent.
67/n

Pour qu’on ne soit plus 3 millions en đŸ‡«đŸ‡· Ă  revivre, inlassablement, notre cauchemar de 2020. Clairement, c’est le genre de sujet sur lequel je vous aurais fait une vidĂ©o, mais en grosse rechute de covid long depuis 2 semaines, jsuis carrĂ©ment pas en Ă©tat ^^
68/n

LES SOURCES
– La vidĂ©o de l'entretien entre le Dr Been et le Dr Patterson :

– La publication dans Frontiers in Immunology

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fimmu.2021.700782/full

Le site du Dr Patterson sur le covid long :
https://covidlonghaulers.com
By the way, thank you so much @brucep13 for the amazing work you've done for us longhaulers, we owe you and IcellDx big time! Much gratitude and many thanks from across the Atlantic!

Et aussi en complément :
– l’asso française des covid longs @apresj20
@ecsdmed qui ouvre aussi sa bouche pour nous sur les réseaux sociaux.
Voilou ! Bonne soirĂ©e et prenez soin de vous đŸ’Ș❀

Les professionnels de santé qui hurlent que ce fil "risque de donner lieu à des interprétations qui vont servir les antivax", votre travail c'est pas de chercher à soigner les gens sans vous préoccuper de savoir si ça va servir X ou Y ?

C'est marrant, y'a plein de gens pour critiquer la source (que Patterson est interviewé sur une chaßne qui invite un peu de tout), le fait que ce soit un pre-print, mais personne pour commenter l'hypothÚse sur le covid long et l'inflammation vasculaire persistante.

La mĂ©decine, c'est quand mĂȘme ça qui est censĂ© ĂȘtre votre domaine de compĂ©tence. Comment faire des recherches sur YouTube, garder un esprit critique et pas se faire enfler par des fausses informations, c'est pas de ça que vous tirez votre lĂ©gitimitĂ©, hein.

C'est parce que vous ĂȘtes hommes et femmes de science. Vous n'ĂȘtes PAS censĂ©s ĂȘtre des idĂ©ologues. Vous n'ĂȘtes PAS censĂ©s ĂȘtre spĂ©cialistes des mĂ©dias. Je vous accorde que c'est un problĂšme des rĂ©seaux sociaux, oĂč tout le monde se croit expert en tout.

Mais justement, si je vous ai interpellĂ©s sur ce fil, c'est PRÉCISÉMENT parce que c'est VOUS qui avez la sapience sur la maladie. Pas moi. Pas les gens qui "ont fait leurs propres recherches". Vous. C'est pour ça qu'on a besoin de vous, en fait.

Si c'est juste pour nous dire "bah cette personne qui a donné la parole à Patterson a aussi invité des charlatans", on est assez grands pour s'en rendre compte tous seuls en fait.

Je fais confiance Ă  la recherche scientifique, mais encore faut-il que les scientifiques en fassent, de la recherche.
Donc je réitÚre ma demande : pouvez-vous SVP considérer l'hypothÚse sur les causes et traitements du covid long exposée plus haut dans ce thread ? Merci d'avance.

J'ajoute que si j'ai fermĂ© aux commentaires c'est PRÉCISÉMENT pour que le dĂ©bat ne se barre pas en vrille sur les vaccins. Je pensais que tout le monde Ă©tait assez sain d'esprit pour le comprendre, plutĂŽt que de me traiter de "dĂ©mago" et m'accuser de faire le jeu de X, Y et Z.

Donc : que pensez-vous de l'hypothÚse selon laquelle le covid long = inflammation vasculaire liée à la persistance de la protéine S1 dans les monocytes non classiques qui se lient aux parois endothéliales ? Et quid des traitements possibles (antagonistes CCR5 + statines) ? Merci

Originally tweeted by Tatiana VentĂŽse (@TatianaVentose) on 20 July 2021.

A PROPOS DE TATIANA VENTÔSE

🛎 S’ABONNER 🛎
https://www.youtube.com/channel/UC0cT8BZdFUmC0vgr1XS7aPA/?sub_confirmation=1

— SOUTENIR SON TRAVAIL —
https://tipeee.com/tatiana-ventose

đŸŸ INSTA : https://www.instagram.com/tatianaventose/
đŸŸ TWITTER : https://twitter.com/TatianaVentose
đŸŸ FACEBOOK : https://www.facebook.com/people/Tatiana-Vent%C3%B4se/100044520665850/
đŸŸ TELEGRAM : https://t.me/joinchat/Tx1JTVD-5-jJyAMC
đŸŸ GAB : https://gab.com/TatianaVentose